Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 07:00

C’est un coin de verdure où coule ce petit ruisseau.

Dont le gazouillis se mêle aux chants des oiseaux ...

 La promenade conduit vers le « Saint-Paul »,

 Bateau pirate des mers du sud jusqu’aux pôles...

 

verte

 Promenade au ruisseau

 

 C'est un petit chemin qui borde une campagne ;

 D'un côté l'herbe folle acclame l'horizon,

 De l'autre le jardin dorlotant son gazon

 N'attire les regards qu'au travers de son pagne.


 Le ru qui les sépare écoute en souriant

 Le potin qu'on raconte ; il en est si friand 

 Qu'en passant sous le pont à la rive il chuchote...


 - « Parle beaucoup plus fort ! » susurrent les roseaux !

 Quand sa bouche en été péniblement crachote

 Des perles de sueur pour le bec des oiseaux,


 L'automne avec ses pleurs lui conte la Bretagne, 

 L'hiver devenu chauve y cherche sa toison,

 Mais c'est au doux printemps qu'il en perd la raison

 A tel point qu'on croirait un ruisseau de montagne !


 Annie

 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

annie 04/03/2017 18:20

Bonsoir et merci aussi Balaline !
Bon week-end aux deux amies !
Annie

Balaline 04/03/2017 18:15

Que de fraîcheur ici, de jolis mots ! On se laisse bercer par le chant du ruisseau .
Merci à vous deux

annie 04/03/2017 12:05

Merci Marie Luce d'avoir republié ce sonnet polaire ! Et bravo toujours pour ce petit coin enchanteur !
Bon week-end et bises.
Annie

Marie Minoza 04/03/2017 09:36

Jolie promenade à travers peinture et mots

annie 04/03/2016 18:14

Bonsoir Marie-Luce,
C'est si joli que voici avec mon amitié :
Promenade au ruisseau


C'est un petit chemin qui borde une campagne ;
D'un côté l'herbe folle acclame l'horizon,
De l'autre le jardin dorlotant son gazon
N'attire les regards qu'au travers de son pagne.

Le ru qui les sépare écoute en souriant
Le potin qu'on raconte ; il en est si friand
Qu'en passant sous le pont à la rive il chuchote...

- « Parle beaucoup plus fort ! » susurrent les roseaux !
Quand sa bouche en été péniblement crachote
Des perles de sueur pour le bec des oiseaux,

L'automne avec ses pleurs lui conte la Bretagne,
L'hiver devenu chauve y cherche sa toison,
Mais c'est au doux printemps qu'il en perd la raison
A tel point qu'on croirait un ruisseau de montagne !

Annie

Présentation

  • : Les aquarelles de Marie-Luce
  • Les aquarelles de Marie-Luce
  • : J’aime les fleurs et toutes les couleurs de la Nature !!! Comme j’ai toujours adoré dessiner, je me suis mise à peindre (aquarelle & acrylique) … N’étant encore que peintre « amateur », je vous montre sur ce blog toutes mes réalisations afin que, par vos critiques, vous puissiez m’aider à progresser dans cet art, qui est devenu ma passion !!!
  • Contact

Recherche

Liens